Culture

La 1ère divulgation française, le lieutenant de police et la prostituée ?

Tout commence le 20 mars 1737 avec le Chevalier de Ramsay lorsque l’orgueil se saisit de lui et, pour se faire bien voir du cardinal de Fleury, il lui fit lecture d’une deuxième version de son désormais célèbre « discours » en ayant ajouté à la version originale de nombreux sous-entendus politiques. 

La découverte de cette société maçonnique anglaise sur le sol français déplait fortement à Hercule de Fleury, ministre d’État de Sa Majesté Louis XV. Mission est alors confiée au lieutenant général de police Hérault de découvrir le « Grand Secret » de la franc-maçonnerie. Problème : malgré les saisines, il n’en trouvera point !

Le cardinal, incapable de faire interdire officiellement les réunions (puisque ne disposant pas d’ordonnance royale, et découvrant que nombre de nobles se rendent à ces réunions) n’eut d’autres choix que de mettr

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
1,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n54

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!