Société

Des jésuites bretons aux sources de la maçonnerie française ?

Jésuite ! Franc-maçon ! Deux termes rarement associés – sauf par les adeptes du fantasme complotiste ou un Umberto Eco dans Le Cimetière de Prague. Deux termes rarement associés, certes, et pourtant, quantité d’éléments laisseraient entendre qu’il y aurait peut-être – et même sans doute – à creuser la question des liens – réels ou supposés – entre la franc-maçonnerie et la Compagnie de Jésus. 

Fréquemment, dans les recoins les plus obscurs de la franc-maçonnerie – obscurs parce que moins explorés –, il n’est pas rare de croiser l’ombre des jésuites. Des jésuites qui, avant de se voir rebaptiser de ce surnom, s’appelaient surtout entre eux « compagnons »…

Assurément, l’éventualité de connexions réelles jésuites-maçons aurait de quoi irriter de part et d’autre, d’où en partie ce chantier de recherche quasiment laissé en friche et cette histoire restant largement à écrire. De ce point de vue, l’étude particulière de l’éven

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
2,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n53

Agenda

Le 25 Février 2017 - 10:00

Sur une crise civilisationnelle contemporaine

Le 25 Février 2017 - 16:30

La franc-maçonnerie, à quoi bon ?

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!