Société

Quand francs-maçons et jésuites dialoguaient… sous Vichy

Sans doute y eut-il des contacts individuels entre jésuites et francs-maçons depuis le XVIIIe siècle, mais il faut attendre le lendemain de la Première Guerre mondiale pour que ces relations prennent un tour non officiel, quoique public et que la presse en fasse écho.

C’est par le Frankfurter Zeitung que l’opinion allemande apprit en 1928 que depuis deux ans se tenaient à Aix-la-Chapelle des conférences sur un rapprochement catholico-maçonnique entre de hauts dignitaires de l’Ordre et les Pères Gruber et Mukermann tous deux de la Compagnie de Jésus. Du côté maçonnique se trouvaient Curt Reichl, membre du suprême conseil d’Autriche, Eugène Lennhoff, Grand Maître de la Grande Loge autrichienne et Ossian Lang, secrétaire général de la Grande Loge de New York. Ces discussions avaient certes pour thème principal l’o

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
2,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n53

Agenda

Le 25 Février 2017 - 10:00

Sur une crise civilisationnelle contemporaine

Le 25 Février 2017 - 16:30

La franc-maçonnerie, à quoi bon ?

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!