Société

Giuseppe Garibaldi Le héros des deux mondes

Épris de liberté, Garibaldi en cette seconde moitié du XIXe siècle est un personnage clef de l’histoire italienne, qui va lutter pour l’unification de son pays. Condamné à mort, il s’exile en Amérique du Sud, où il s’illustre dans des exploits militaires et combat pour l’indépendance du Brésil. On le retrouve à New York, Paris, Moscou, au cœur des plus grands enjeux politiques de son époque. Personnage fascinant, l’histoire en a fait une légende.

Fils d’un patron pécheur et d’une mère dévote, Giuseppe Garibaldi voit le jour à Nice le 4 juillet 1807.

La république ayant annexé le comté de Nice en 1792, Garibaldi est français, jusqu’en 1814 où il devient piémontais. Rosa, sa mère, rêve de voir son fils embrasser la prêtrise. Mais Garibaldi cosmopolite dans l’âme, sensible aux différentes cultures, et qui plus est bel homme, n’entend pas s’enfermer dans un couvent. Esprit libre, son chemin est tracé, il sera marin.

 

Voyageur et idéaliste

C’est en 1830 qu’il assiste à la naissance de

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
2,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°64

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!