Société

Les francs-maçons rêvent d’une Afrique meilleure, démocratique

 

Venons-en donc à l’Afrique d’aujourd’hui. Cinquante ans après les indépendances, les africains sont encore au stade d’exiger le droit de penser, de juger et d’agir librement sur le devant de la scène nationale. De leur côté, les gouvernants dénient aux citoyens le droit de choisir leurs leaders politiques.

 

Ainsi l’Afrique construit des sociétés sans citoyens. Tout le monde broute là où il est attaché en guise de survie. Les richesses nationales sont confisquées au profit du groupe oligarchique. La vie est devenue plus que fragile.

Et pourtant dans les institutions, les francs-maçons sont légions. La franc-maçonnerie tardant à devenir l’un des éléments moteurs de la République, le climat d’indignation s’installe dans la cité dès lors que les valeurs acquises dans le Temple ne sont pas transmises au dehors de celui-ci.

A l’heure actuelle les homme

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
1,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°6

Agenda

Le 23 novembre 2019 de 09:30 à 17:00

Une violence pour la paix ?

Le 23 novembre 2019 de 14:00 à 18:00

Le sens de l'honneur

Du 30 novembre 2019 - 09:00
au 01 Décembre 2019 - 19:00

6e salon maçonnique de Toulouse

Du 30 novembre 2019 - 09:00
au 01 Décembre 2019 - 12:30

3e biennale du livre et de la culture maçonniques en Périgord

Le 07 Décembre 2019 de 09:30 à 18:00

Histoire et actualité des grades ajoutés

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!