Focus

Chronique de l’antimaçonnisme : Aux sources du complot Interview de Michel Jarrige

 

Dès l’aube de sa création, au XVIIIème siècle la franc-maçonnerie a eu des détracteurs, d’abord populaires, puis politiques et religieux. Un siècle plus tard des organisations antimaçonniques très structurées l’accusent de saper les bases morales de la société, et ne jurent que par sa perte. Par des moyens efficaces et tentaculaires, elles enracinent l’antimaçonnisme, transformé en complot judéo-maçonnique, dans l’inconscient populaire, encore vivace aujourd’hui. Alors à qui profite cette maçonnophobie ambiante et quel rôle exact va jouer l’église catholique dans cette « chasse aux sorcières » ?

 

Hélène Cuny : Quelle est l’origine de l’antimaçonnisme ?

Michel Jarrige : Lorsqu’elle s’implante en France, dans les années 1720, la franc-maçonnerie est l’objet d’attaques qui viendront tout d’abord du monde populaire. Rumeurs et ragots alimentent cet antimaçonnisme premier. Accusés d’ivrognerie, d’homosexualité, ou de s’adonner au péché de sodomie,  les maçons suscitent la défiance. Pourquoi se cachent-ils ? Que font-ils tous ensemble ? Ajoutée à la réputation douteuse des loges, la peur du secret entraine un courant d’hostilité

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
2,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°8

Agenda

Le 23 novembre 2019 de 09:30 à 17:00

Une violence pour la paix ?

Le 23 novembre 2019 de 14:00 à 18:00

Le sens de l'honneur

Du 30 novembre 2019 - 09:00
au 01 Décembre 2019 - 19:00

6e salon maçonnique de Toulouse

Du 30 novembre 2019 - 09:00
au 01 Décembre 2019 - 12:30

3e biennale du livre et de la culture maçonniques en Périgord

Le 07 Décembre 2019 de 09:30 à 18:00

Histoire et actualité des grades ajoutés

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!