Focus

Léo Taxil : Lucifer et les francs-maçons

 

Fondateur du palladisme, supercherie monumentale, ex franc-maçon repenti, dessinateur hors pair, Gabriel Jogand-Pagès (1854-1907) entreprend d’établir un lien entre Lucifer et la franc-maçonnerie. Un jeu diabolique qu’il orchestre durant plusieurs années grâce à des révélations aussi incroyables que farfelues. Histoire d’un mystificateur.

 

Le Palladisme

Qu’est-ce que le Palladisme ? À en croire Léo Taxil, apparemment converti en 1885, la Maçonnerie Palladique, ou Ordre du Palladium, a été constituée pour unir « la politique et la volupté [… et] toutes les pratiques sacrilèges d’un occultisme monstrueux ». Fondé en 1737, le Palladium se serait transformé en 1870, sous la direction d’Albert Pike, « pape luciférien », en Rite Palladique Réformé Nouveau, « rite androgyne » (c’est-à-dire mixte) qui préparerait l’avènement de l’antéchrist. Le Palladium Nouveau était prése

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
2,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°8

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!