Philosophie

Penser la séparation laïque : Spinoza précurseur

 

La famille de Spinoza (1632-1677) a fui le Portugal pour échapper aux persécutions lancées contre les Juifs par le pouvoir catholique. Elle s’est installée dans les Provinces-Unies (Hollande actuelle) où règne une relative tolérance. C’est dans un tel contexte que l’œuvre du grand penseur se développe. 

 

Pour l’auteur de l’Ethique et du Traité Théologico-Politique l’organisation politique de l’Etat doit rendre possible la liberté de penser. Or dans les années 1660-1670, deux ambitions conjuguées vont faire obstacle à une telle idée. D’une part, sur le plan politique la logique monarchique redoute le pluralisme des convictions et la liberté de penser comme de croyance. Elle tend donc à limiter la liberté de penser tout en se solidarisant d’une confession dominante unique dont elle attend une sacralisation de son pouvoir. Ainsi s’applique la formul

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
2,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°8

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!