De l’idéal au réel, architecture maçonnique du XVIIIème siècle à nos jours

 

Après le musée de la Grande Loge de France, c’est au tour du musée Henri-Martin de Cahors (Lot) d’accueillir jusqu’au 30 mai, la très belle exposition « de l’idéal au réel ». Une première pour ce lieu qui n’avait auparavant jamais créé d’évènement autour de la franc-maçonnerie. 

Entretien avec Stéphane Ceccaldi, l’un des commissaires de l’exposition, avec Jacques Haramburu. 

 

Maud Etcheverry : Quel est l’objectif de cette exposition ?

Stéphane Ceccaldi : Il s’agit d’expliquer le processus de mise en place d’une architecture maçonnique dédié, à partir du XVIIIème siècle afin d’aboutir à la structure du temple que l’on connait aujourd’hui. Il faut se rappeler que lorsque la maçonnerie émerge en Europe, ses membres n’ont pas encore de lieu spécifique. Tout est à construire. Le rituel, lui-même enrichi de symboles au fil du temps, et autour duquel s’articule toute la démarche de l’initié en franc-maçonnerie,

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
1,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°9

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!