Le régime concordataire en Alsace et en Moselle. Le pays où la laïcité n’existe pas.

 

Exception cultuelle dans la République laïque, le régime concordataire maintenu dans les trois départements d’Alsace-Moselle (Haut-Rhin, Bas-Rhin et Moselle) fait l’objet d’un large consensus pour son maintien bien qu’il contrevienne au principe constitutionnel de laïcité et soit discriminatoire à l’égard du culte musulman. Confondu à tort avec l’exception juridique découlant du droit local il ne suscite que l’opposition d’un groupe déterminé de laïques irréductibles prêts à en découdre sur le plan juridique. Non sans arguments.

 

Question : quel est le seul pays au monde où des évêques de la religion catholique apostolique et romaine ne sont pas nommés par le pape mais par le chef de l’Etat ? Réponse : la République française, une indivisible démocratie, sociale et laïque. Pourquoi ? Parce qu’en vertu d’une loi de 1924, les départements d’Alsace-Moselle qui étaient sous administration allemande lors de la loi de séparation des églises et de l’Etat en 1905 sont maintenus dans le droit résultant du concordat signé entre le pape et Bonaparte en 1801. Par extension, les cult

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
2,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°9

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!