Genève accueille L’art de la franc-maçonnerie, renaissance d’un patrimoine oublié Entretien avec Frédéric Künzi, commissaire de l'exposition

 

Avec plus de 100 000 visiteurs chaque année, le Salon International du Livre et de la Presse de Genève connait un succès non démenti. Pour cette édition 2011, qui se tient du 29 avril au 3 mai, la franc-maçonnerie est à l’honneur. Une exposition grandiose, mettant en lumière toute la création artistique inspirée par la maçonnerie du XVIIIème siècle à nos jours lui est consacrée. Entretien avec Frédéric Künzi, commissaire de l’exposition.

 

Maud Etcheverry : Pourquoi l’idée d’une telle exposition ?

Frédéric Künzi : C’est une grande première pour Genève et sa région d’accueillir un évènement de cette envergure autour de la franc-maçonnerie. Cela révèle qu’aujourd’hui cette institution, souvent qualifiée de secrète, est dans une démarche d’extériorisation. Conscientes de cette évolution, les loges maçonniques suisses que nous avons sollicitées pour l’occasion ont répondu de manière très positive. Par ailleurs, la présence des trois grands musées parisiens maçonniques

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
1,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°10

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!