Une chaire de maçonnologie à l’Université Libre de Bruxelles

 

Enseigner officiellement le fait maçonnique dans le cadre d’un cursus universitaire, comme on le fait à l’Université Libre de Bruxelles, est particulièrement rare voire unique au monde. Comme le souligne l’excellent historien Pierre-Yves Beaurepaire à l’entame de son étude « L’espace des francs-maçons », le « cas bruxellois » peut être considéré pleinement comme une exception. 

 

La maçonnerie enseigne …

L’Université Libre de Bruxelles - par son histoire propre, sa filiation directe avec la Maçonnerie belge et ses liens continus avec le Grand Orient de Belgique - a été la troisième dans l’histoire à aborder le fait symbolique, religieux et maçonnique à travers ce qui est aujourd’hui devenu le Centre Interdisciplinaire d’Etudes des Religions et de la Laïcité (CIERL) et la Chaire Théodore Verhaegen de Maçonnologie.

En projet dès 1831 avec le frère Auguste Baron, financée par souscription maçonnique et établie dans les

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
2,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°12

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!