GLNF : chronique d'une crise annoncée, le grand gâchis

 

Placée sous administration judiciaire depuis bientôt une année, la GLNF ne semble pourtant pas sortir de la crise dans laquelle elle est plongée. Une opacité dans la gestion des comptes de l’obédience, la présence controversée d’une gouvernance qui a été mise en minorité ne font qu’attiser les tensions. Alors que se profile l’assemblée générale de l’obédience qui se tiendra en janvier 2012, l’heure est au bilan. Franc-maçonnerie magazine a rencontré Jacques Perret, passé grand maitre provincial, exclu de la GLNF.

 

Propos recueillis par Hélène Cuny

Hélène Cuny : Quelle est aujourd’hui la situation de la GLNF ?

Jacques Perret : Qu'on en juge : la GLNF s'est vue suspendre sa reconnaissance comme loge régulière par la Grande Loge Unie d'Angleterre, les grandes loges européennes et américaines ont rompu leurs relations avec nous, les loges africaines sont atterrées par ce qu'il advient à ce qui fut leur  « loge- mère ». Le tableau est aussi sombre à l'interne : valse des Grands-Maîtres provinciaux, dissolution (!) d'une province entière, prise de distance des gran

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
1,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°13

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!