Alain Bernheim : l'histoire cachée du rite en 33 grades

 

Alain Bernheim n’en n’est pas à son premier coup d’essai. Auteur, mais aussi chercheur passionné et intransigeant quand il s’agit de mettre à nu la vérité historique, il nous révèle dans Le rite en 33 grades, récemment paru chez Dervy, un pan de l’histoire peu connue voire inconnue de ce rite (ou Rite Ecossais Ancien et Accepté), qui bouleversera une grande partie de la maçonnerie française du XXème siècle. Personnage au parcours personnel et maçonnique atypique, Alain Bernheim a rencontré Maud Etcheverry, pour Franc-maçonnerie magazine.

 

Maud Etcheverry : Alain Bernheim, votre parcours profane et maçonnique n’est pas ordinaire…

Alain Bernheim : Citoyen français, né à Paris, j’habite aujourd’hui la Suisse après avoir vécu quarante ans en Allemagne Fédérale. J’ai été initié à Sarrebruck en 1963 dans une loge du Grand Orient de France. J’en suis resté membre dix ans et j’ai fait partie de sa Commission d’histoire. A cette époque, je donnais une centaine de concerts par an. En 1981, j’ai dû interrompre ma carrière pour raison de santé et me suis consacré depuis à l’hi

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
2,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°13

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!