Et si l’on jouait aux tarots ?

 

Ces drôles de cartes aux figures singulières qui ont interpellé des générations entières depuis le XVe siècle en Italie du Nord, et qui sont devenues un instrument d’oracles, continuent de nos jours à nous divertir…

 

Ce jeu, cité pour la première fois en France en 1534 par Rabelais dans Gargantua, a toujours intrigué. Déjà, sur son étymologie : pour certains le mot français tarot vient de l'italien tarocco ;  pour les uns, surtout parmi les occultistes français du XIXe siècle, ce serait un recours aux anagrammes (TARO/ROTA) et autres cryptages kabbalistiques... et pour d’autres, taroccho viendrait de l’arabe tariqa signifiant la voie. L’abondante bibliographie témoigne d’un engouement qui ne cessera de croître, surtout parmi les hautes figures de la franc-maçonn

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
1,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°15

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!