Le discours de Ramsay

 

OVNI médiatique de la troisième décennie du XVIII° siècle, de son vrai nom Andrew Michael, le « chevalier de Ramsay » (1686-1743) fut un brillant homme de salon, réputé pour ses écrits philosophiques comme Les Voyages de Cyrus. D'origine écossaise et initié à Londres en 1730, il se reconvertira au catholicisme et épousera activement la cause des Stuarts...

Le discours de Ramsay fascine à plusieurs titres.  Il constitue, tout comme les Constitutions d'Anderson, un merveilleux document d'instruction et de référence exaltant l’histoire légendaire de l’institution maçonnique et l’esprit de la Franc-maçonnerie du siècle des lumières, mais au lieu de s'adapter (comme les premières) comme un gant à la maçonnerie anglo-saxonne, il s'ajustera plus opportunément à son pendant français.

 

Politique et donc polémique à son époque, il existe deux versions de ce discours. La première de 1736 qui fut censurée par les autorités françaises et la seconde de 1737 plus adaptée aux attentes de sa patrie.

La partie principale généralement citée qui introduit ce discours est la même pour les deux versions et se décline ainsi sous la plume du chevalier écrivain et philosophe :

 

« La noble ardeur que vous montrez pour entrer dans l'ancien et très illustre Ordre de francs-maçons est une preuve certaine que vous possédez déjà toutes les qualité

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
2,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° Magazine n°20

Agenda

Le 03 Décembre 2021 de 19:00 à 21:00

La bataille de l'eau

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!