Choisir sa fin de vie : une liberté, un droit ? Interview du professeur Bernard LEBEAU

Bernard Lebeau, cancérologue et pneumologue, ancien chef de service à l’hôpital Saint-Antoine (Paris) a fait du « choix de fin de vie » son combat. En France, État laïc, l’euthanasie, qui se définit(1) comme un acte consistant à ménager une mort sans souffrance à un malade atteint d'une affection incurable entraînant des douleurs intolérables, reste interdite. Un sujet délicat, qui ébranle notre société dans ses convictions, mais ce sujet, Bernard Lebeau le connait bien de par sa longue expérience de praticien hospitalier. Il est l’auteur d’un roman au titre-choc L’Euthanasieur(2), dans lequel il imagine le cadre pacifié d’une nouvelle loi autorisant l’euthanasie et permettant l’émergence d’un métier : praticien de fin de vie. S’appuyant sur le triptyque républicain « liberté-égalité-fraternité », Bernard Lebeau, dans cette fiction inédite et troublante, interpelle son lecteur sur le droit de mourir dans la dignité.

Hélène Cuny : Pourquoi avoir choisi la fiction pour traiter de ce sujet ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
2,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°27

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!