Les agapes : excès, déraisons ou moments initiatiques

Les francs-maçons organisent à la fin de leurs réunions de joyeux repas qui telles les bacchanales ont la réputation d’être désordonnés, frivoles et excessifs. Il est vrai que l’excès de nourriture et de boisson entraine ivresse et gloutonnerie. Mais, n’y a-t-il pas dans cette manifestation une dimension humaine et sociale, un partage généreux de la nourriture et une rencontre spirituelle avec le sens du monde ?

Les réunions de travail des francs-maçons se déroulent sous une forme rituelle très stricte propre à exercer leurs vigilances et à modifier leurs habitudes de vie pour développer une nouvelle conscience attentive à une partie de leur humanité souvent oubliée dans les comportements du quotidien plus orientés vers la productivité, les honneurs ou le paraître.

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
2,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° Magazine n°30

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!