C'est (toujours) la faute aux francs-maçons

Sur l’écran de télévision, Jean Acacio regardait avec attention le best of des derniers incidents anti maçonniques dans notre bel hexagone. 

Menaces de mort en Bretagne, insultes à Paris, tags à Bordeaux, manifestations d’excités devant les loges… depuis quelques semaines, les actions antimaçonniques se multipliaient, prenant de cours les frères, surpris d’une telle hostilité subite à leur égard.

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
1,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° Magazine n°31

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!