Francs-maçons et protestants, une relation ambiguë utile à la République

Les uns et les autres se réunissent dans des temples, défendent la liberté de conscience et pensent que le travail est une vertu. Pour le reste, francs-maçons et protestants ne partagent pas grand-chose sur le fond et sont même en opposition sur la forme de leurs « pratiques » comme sur le fond de leurs « croyances ». Pourtant, nombreux sont ceux, dans leurs sphères respectives qui persistent à confondre leurs alliances de circonstance face au catholicisme avec une convergence de sens. Histoire d’un malentendu utile à la République.

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
2,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° Magazine n°32

Agenda

Le 07 Mars 2024 de 19:30 à 21:30

La transmission, quête d’amour et de spiritualité

Le 09 Mars 2024 de 14:00 à 16:00

Excision : De la chirurgie à l’engagement

Le 11 Mars 2024 de 19:00 à 21:00

Femmes et franc-maçonnerie

Le 16 Mars 2024 de 14:00 à 18:00

Les femmes au cœur de l’Europe

Le 06 Avril 2024 de 14:00 à 18:00

L’Europe face à son avenir

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!