Les vers dorés de Pythagore - Une loi morale sans la Bible

Pour un franc-maçon contemporain, Pythagore évoque la géométrie et plus particulièrement son théorème (1) dont le symbolisme reste associé à la fonction de Vénérable Maître. L’histoire maçonnique récente a estompé le véritable apport de Pythagore, un précurseur bien plus important que Salomon lui-même, dans les récits historico-légendaires des Anciens Devoirs, Constitutions et autres textes fondateurs de la Franc-maçonnerie. 

Cet apport, nous le devons à ce texte du IV ° Siècle (2), écrit près d’un millénaire AP (Après Pythagore) et qui exprime en 71 vers, la sagesse et la « loi morale » de la philosophie pythagoricienne (3). Elle s’avère être hautement Chrétienne sur le fond, mais sans l’être dans les faits, une aubaine pour les francs-maçons en quête d’universalité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
2,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° Magazine n°32

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!