Jean Acacio, maître du monde

Cet été, Jean a accepté d’animer un stage sur la franc-maçonnerie dans un camp de jeunes des banlieues. Une louable initiative, mais il est parfois difficile de faire rayonner la lumière en dehors du temple.

« Ah, c’est vous, le franc-maçon, s’exclame l’animateur, un trentenaire coiffé à la rasta, ben je vous imaginais pas comme ça. » Jean qui vient juste d’arriver dans ce camp, situé dans la forêt d’Ermenonville près de Senlis, est surpris de l’accueil d’autant que de l’odeur étrange qui flotte dans l’air. « Ah bon, et vous m’imaginiez comment ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
1,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° Magazine n°33

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!