Regard critique sur les Loges au Viêt Nam

Pendant la guerre 39-45, la France avait peur que les Loges dirigées par des Vietnamiens servent de rendez-vous pour fomenter des complots. La Fraternité Universelle, à condition de rester entre nous... Coup de projecteur sur la maçonnerie de l’époque.

Des vietnamiens intiés

La présence de la franc-maçonnerie en Europe, et en France en particulier, est connue depuis longtemps. Ce que l'on sait moins, c'est qu'un certain nombre de Vietnamiens étaient aussi maçons.

Parmis eux, quelques Vietnamiens illustres comme l'avocat Do Huu Tri, HoChi Minh, et le caodaiste Cao Trieu Phat qui rejoignit les rangs des communistes (initié au GODF à Bordeaux en 1917).

 

La fraternité ébranlée

Au Viêt Nam, les loges en place ne commencèrent vraiment à ouvrir leurs portes aux Vietnamiens que vers la fin des années vingt. L

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
1,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°1

Agenda

Le 18 Octobre 2019 - 19:00

Gala de bienfaisance de la GLTSO

Du 19 Octobre 2019 - 09:00
au 20 Octobre 2019 - 18:00

2e salon du livre maçonnique de Nantes

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!