Culture
L’exploratrice Alexandra David-Néel. Maison Alexandra David-Néel. Dignes-Les-Bains

Alexandra David Néel : Une enfance en fugues majeures

L’après-midi touche à sa fin. Dans les allées du Bois de Vincennes à Paris une fillette échappe à la surveillance de sa nourrice. Au gendarme qui la retrouve de longues minutes plus tard, elle expliquera être partie simplement à la recherche de son arbre. Signe avant-coureur, cette première fugue inaugure la quête de liberté qui poussera Alexandre David Néel (1868-1969) à suivre, sa longue vie durant, les chemins les plus escarpés du globe.    

Après le décès de leur second enfant, les parents d’Alexandra décident de quitter la France pour s’établir à Bruxelles. Mais entre la pension calviniste et le couvent catholique qu’elle fréquente, la jeune fille vit loin de sa famille, ennuyeuse et sans amour. Dès lors, elle s’entoure de livres, principalement des récits de voyage, et fantasme devant les cartes colorées qui recouvrent les murs de sa chambre d’enfant.   
D’une précocité spirituelle et intellectuelle rare, Alexandra découvre lors de sa treizième année, l’enseignement de Bouddha

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
1,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° Magazine 89

Agenda

Le 07 Mars 2024 de 19:30 à 21:30

La transmission, quête d’amour et de spiritualité

Le 09 Mars 2024 de 14:00 à 16:00

Excision : De la chirurgie à l’engagement

Le 11 Mars 2024 de 19:00 à 21:00

Femmes et franc-maçonnerie

Le 16 Mars 2024 de 14:00 à 18:00

Les femmes au cœur de l’Europe

Le 06 Avril 2024 de 14:00 à 18:00

L’Europe face à son avenir

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!