Culture

Fitou : pays des vins de garde… républicaine

Si l’on a en mémoire le glorieux épisode de Valmy et des guerres de l’Est par lesquelles patriotisme et esprit révolutionnaire mêlés parvinrent à repousser l’Europe coalisée contre la Révolution, on a quelque peu oublié qu’au sud, à la frontière espagnole, pareil épisode ravagea le Roussillon.

La guerre du Roussillon dura près de trois ans, de 1792 à 1795. D’abord menée par les Anglais, elle vit l’entrée en scène de l’Espagne, puis du Portugal après la mort de Louis XVI. Ce fut une guerre difficile pour l’un et l’autre camp, très coûteuse en hommes de part et d’autre avec près de 5 000 victimes pour le camp français. Les Espagnols, qui n’avaient jamais vraiment digéré l’annexion du Roussillon par Louis XIV en 1658 prirent prétexte de la situation politique pour tenter de reprendre ce qu’ils pensaient être leur bien. Après une s

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
1,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°49

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!