Culture

La plume et l’encre

Comment ne pas célébrer le calmar lorsqu’on est auteur alors que son nom vient du latin calamarius signifiant écritoire, parce qu’il possède tout ce qu’il faut pour écrire, la plume et l’encre à l’intérieur de son corps appelé manteau ou coffre, ce dernier mot rappelant lui aussi la boîte à calames (calamaria theca) des Romains ?

Aux débuts de l’écriture

40 000 ans av. J.-C, sans encore parler d’écriture, on peut dire que l’art rupestre est la première forme d’une volonté culturelle de témoigner et de transmettre, volonté qui s’est affirmée et affinée au cours des millénaires. Née d’un besoin de plus en plus nécessaire de communication, l’écriture proprement dite est apparue 6000 ans av. J.-C. en Mésopotamie et en Égypte. On écrivit d’abord en gravant des signes en forme d’objets ou d’animaux (hiéroglyphes) dans la pierre (technique lente et chère). Une simplif

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
1,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°75

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!