Culture

L’Aurore sociale, lumière de l’Aube

Shutterstock image

Région de transition entre la Champagne, la Bourgogne, le Centre et l’Est le département de l’Aube fut constitué à partir de pays ayant chacun une identité marquée : Pays d’Othe, Champagne pouilleuse, Charençois, Briennois, Barrois. 

C’est un pays de forêts et de lacs, mais aussi d’industries traditionnelles avec le textile troyen, en même temps qu’une riche région agricole avec des cultures céréalières et le vignoble champenois. Ces richesses ont longtemps profité aux ordres religieux, avec notamment l’abbaye de Clairvaux et l’abbaye Saint-Loup de Troyes. C’est du reste au sein de l’abbaye de Clairvaux que fut fondée une des premières loges maçonniques du département.
À Troyes, la première loge constituée par Le Grand Orient de France en 1751 fut L’Union de la Sincérité. En 1786 fut créée la loge militaire La Régularité. Elle comptait aussi des civils et des religieux parmi lesquels le supérieur du couvent des Cordeliers. Vers 1805 se crée la loge des Chevaliers de la Croix de Saint Jean de la Palestine, et à Nogent-sur-Seine, La Parfaite Régularité.  Le 8 juin 1810, à Bar-sur-Aube, est fondée L’Union des Cœurs. Elle s’arrête en 1814, et resurgit en 1840. 
En 1850 Troyes voit naître L’Union Fraternelle qui change de nom en 1901 pour devenir L’Aurore sociale. C’est à cette loge que va s’affilier dans les années 1930 le journaliste Pierre Brossolette qui avait été initié à Paris en 1927 à la loge Émile Zola de la Grande Loge de France avant de faire partie de La Perfection latine du Suprême conseil de France.
Adhérent à la SFIO et collaborateur de plusieurs journaux de gauche, Pierre Brossolette va, sous l’occupation, entrer sous le pseudonyme de Pédro, dans le réseau Confrérie Notre-Dame du catholique de droite Gilbert Renaud, alias colonel Rémy. Arrêté en Bretagne en 1944, transféré à Paris, Pierre Brossolette se défenestre alors sans avoir parlé et meurt des suites de ses blessures.
Un autre grand résistant a été membre de L’Aurore Sociale, en la personne de Georges Guingouin (1913-2005), initié en 1969. Militant communiste, libérateur de Limoges et « préfet du maquis », ce personnage héroïque et haut en couleur fut persécuté et calomnié par le parti communiste après-guerre avant d’être réhabilité en 1998.
À cette occasion l’ancien résistant a peut-être sabré une de ces bouteilles de champagne que l’on produit dans la région des Bar — Bar-sur-Aube et Bar-sur-Seine —, région de collines où domine le pinot noir qui produit des vins de caractère que l’on vinifie parfois en vin tranquille comme le réputé rosé des Riceys. Comme dans la Marne voisine, la coopération viticole joue un rôle important dans la production champenoise, à l’instar de la cave Chassenay d’Arce fondée en 1956 qui regroupe les vignobles de 130 familles répartis sur 315 hectares.
La maison Drappier est une autre grande marque prestigieuse de l’Aube avec de belles bouteilles élaborées dans les magnifiques caves voutées d’une ancienne annexe de l’abbaye de Clairvaux à Urville.

 

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° Magazine N80

Agenda

Le 25 Septembre 2021 de 15:00 à 17:00

Le handicap dans la cité

Du 15 Octobre 2021 - 09:00
au 17 Octobre 2021 - 18:00

Lille-Ronchin : 8e salon du livre et de la culture

Du 16 Octobre 2021 - 09:00
au 17 Octobre 2021 - 18:00

13e salon lyonnais du livre maçonnique

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!