Culture

Le seau et le balai, premiers symboles du Tuileur ?

« Frère Tuileur, avant de faire entrer le prochain impétrant, prenez votre seau et votre balai et faites votre office ! » Est-ce une phrase prononcée en loge au XVIIIe siècle ? Rien n’est moins sûr.

Avant d’avoir pour symbole une épée nue, le Tuileur au XVIIIe siècle avait des fonctions bien différentes de celles que nous lui connaissons. Nommé « portier » ou « gardien de porte » dans les premiers textes, on parle de lui indirectement dans les Constitutions de 1723 puis dans les travaux de Grande loge de 1728. Le tuileur apparait dès Le Dialogue entre Simon et Philipp sous l’orthographe « tiler », tranchant avec la graphie « tyler » que nous lui connaissons désormais et qui apparait dans les Minutes de la Grande Loge du 8 juin 1732. Pourtant, dans le

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
1,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°52

Agenda

Du 16 novembre 2019 - 09:00
au 17 novembre 2019 - 18:00

17e salon maçonnique du livre de Paris

Le 23 novembre 2019 de 09:30 à 17:00

Une violence pour la paix ?

Le 23 novembre 2019 de 14:00 à 18:00

Le sens de l'honneur

Du 30 novembre 2019 - 09:00
au 01 Décembre 2019 - 19:00

6e salon maçonnique de Toulouse

Du 30 novembre 2019 - 09:00
au 01 Décembre 2019 - 12:30

3e biennale du livre et de la culture maçonniques en Périgord

Le 07 Décembre 2019 de 09:30 à 18:00

Histoire et actualité des grades ajoutés

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!