Culture

Le whisky : un rite écossais ancien... et très bien accepté

À quand remonte l’invention de l’uisge beatha, l’eau de vie en gaélique écossais ? Certains prétendent que ce sont des moines venus d’Égypte qui auraient ramené les premiers alambics à parfum et en auraient développé l’usage que l’on sait en Irlande, si ce n’est en Écosse à partir du XIIe siècle.

D’où une querelle qui n’a pas fini de s’éteindre entre partisans d’une origine écossaise ou irlandaise pour cette boisson forte que le monde entier connaît sous le nom de whisky. Comme toutes les eaux de vie, celle-ci est issue de la distillation d’un sucre fermenté. En, l’occurrence il s’agit de l’amidon contenu dans les céréales : blé, orge, seigle. Ou maïs pour le bourbon. Pour ce qui est du procédé traditionnel écossais, la base en est l’orge maltée, c’est-à-dire germée et torréfiée sur un feu de tourbe. C’est ici que le surnom d€

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
1,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°48

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!