Culture

Mâcon Ses vins, son grand poète républicain

Alphonse de Lamartine (1790-1869) n’a pas appartenu à la franc-maçonnerie, mais il en fut proche par le cœur autant que par l’esprit. Profondément républicain, il était imprégné des valeurs humanistes d’un christianisme qu’il voulait rationnel et tourné vers la générosité sociale. Son  ami et « père spirituel », l’abbé Dumont, (1767 — 1832) était vicaire et membre de la loge La Parfaite Union de Mâcon où il avait été initié en 1812. Tout au long de sa vie, l’auteur des Méditations poétiques fut entouré d’amis francs-maçons, parmi lesquels certains, comme Raspail, furent d’ardents républicains.

 

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
1,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°67

Agenda

Le 23 Mars 2019 - 14:00

Qui fait les bébés ?

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!