Culture

Trésors de la faïence maçonnique française du XVIIIe siècle

C’est le titre de l’ouvrage qui vient de paraître, aux éditions Dervy, et qui va faire date : il y aura un avant et après ce (très) beau livre de Jean-Claude Momal. En effet, jusqu’à présent, des catalogues d’exposition notamment ceux de Montluçon en 1990 : Faïences du 18e siècle à décor maçonnique ou de Nevers en 2000 : Franc-maçonnerie et faïences, compilaient des pièces exceptionnelles dans un descriptif déjà précieux, mais sans en analyser la spécificité maçonnique et leur origine rituélique.

 

La faïence, technique inventée dans la ville italienne de Faenza, se répandit rapidement en France, grâce à des artistes italiens, vers Lyon, Nevers, Moustiers, Rouen et Marseille et connut son apogée au Siècle des Lumières. Mais comment ce domaine peu exploré retint-il l’attention de Jean-Claude Momal ? Il nous le raconte... Dans les années 70, entre l’école de ses enfants et la banque où il travaillait, il passait devant la vitrine d’un antiquaire. Un jour, une pièce surprenante attisa sa curiosité : une assiette au décor d’une équerre et d’un co

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
1,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°56

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!