Culture

Vin et histoire au pays du Vacqueyras Un sympathique compagnonnage

Au pied des dentelles de Montmirail, en Vaucluse, la commune de Sarians a donné à l’une de ses avenues le nom d’Agricol Perdiguier, figure quelque peu oubliée du compagnonnage et de la franc-maçonnerie. 

 

Agricol Perdiguier (1805-1875) était né à Morières-les-Avignons dans une fratrie de sept enfants. Dès son plus jeune âge il connut le prix que pouvaient avoir à l’époque des convictions républicaines bien arrêtées. Son père qui avait servi dans l’armée républicaine fut condamné à mort sous la terreur blanche et dut s’exiler. Lui-même, à peine âgé de dix ans fut persécuté dans son village même par des hommes, racontent ses biographes, « qu’on disait payés par de mauvais prêtres, [et qui] jouèrent aux revenants, courant les rues la nuit, vê

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
1,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°55

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!