Focus

Léon Bourgeois Penseur de la Société des Nations, Prix Nobel de la Paix

Quand il est initié le 15 février 1882 à la loge rémoise du Grand orient de France La Sincérité, Léon Bourgeois, âgé de 31 ans, est une étoile montante du firmament républicain. Son engagement en politique se confond avec l’apogée d’une IIIe République tournée vers le progrès social. Membre du « Ministère des loges », penseur du solidarisme et pacifiste convaincu, il est le père de la Société des Nations, ancêtre des Nations-Unis.

Né à Paris le 29 mai 1851, fils d’un  horloger, lycéen à Charlemagne puis étudiant en droit, il a été deux fois décoré pour avoir assuré la défense du Fort de l’Est pendant le siège de Paris en 1870.  Avocat, il est entré au cabinet d’Albert Christophle, un proche de Thiers,  ministre de Travaux Publics en 1876, qui le choisit comme chef du contentieux. En avril 1876, il épouse la fille d’un riche  propriétaire vigneron d’Oger, un village champenois.  Révoqué sous le gouvernement de l’Ordre moral il est remis en selle par la victoire des r

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
2,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° Magazine n°49

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!