Focus

Les couleurs des grades symboliques Vers un au-delà

Dans le langage des couleurs, trois d’entre elles sont particulièrement sacrées : le noir, le blanc et le rouge. Elles se retrouvent en alchimie, dans les religions et les initiations. Il n’est donc pas étonnant que les fondateurs des rites maçonniques aient incorporé leurs significations dans les messages des rituels.  

 

Associé aux ténèbres et à l’obscurité, le noir évoque une rupture définitive dans le temps comme le deuil, ou dans l’espace, tel le monde souterrain, associé aux enfers. Mais, c’est aussi dans la matrice de la terre mère que germe la vie : le noir du non manifesté féconde toute création. Le blanc chasse les ténèbres, le monde diurne succède au monde nocturne : les germes de vie s’épanouissent dans leur blancheur virginale. Dès lors, le feu du soleil réchauffe le sang rouge des êtres : quand il bat dans les corps, il est symbole de vie, mais il l

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
1,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°44

Agenda

Du 16 novembre 2019 - 09:00
au 17 novembre 2019 - 18:00

17e salon maçonnique du livre de Paris

Du 30 novembre 2019 - 09:00
au 01 Décembre 2019 - 19:00

6e salon maçonnique de Toulouse

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!