Focus

Quand Orient et Occident se rencontrent sur les colonnes

Au XIXe siècle, le monde occidental se découvre une passion pour l’orient. Un orient idéalisé où s’entremêlent histoire, mythes et philosophie, véritable terreau fertile dans lequel viendra puiser la franc-maçonnerie, posant les fondements d’une tradition.

En 1860, le franc-maçon britannique Samuel Laurence écrivait « La Science a son origine en Orient : la religion, d’abord, puis les arts et les sciences sont venus d’Orient ; et c’est vers l’Orient, en tant que source de toute lumière, que le franc-maçon est tenu de se tourner » , reflétant un lieu commun largement partagé depuis le XVIIIe siècle. Espace de conquête et de rivalité pour les puissances européennes au XIXe siècle, l’orient est aussi le théâtre de ce que les historiens nomment aujourd’hui les empires informels. Si les Européens rivali

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
2,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°73

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!