Focus

Trois précurseurs du complotisme : Burke, Barruel et Robison

À l’heure où les théories complotistes envahissent l’espace public aussi bien que privé et fleurissent sur les réseaux sociaux, en ces temps de pandémie où les hypothèses les plus folles surgissent et tentent de se substituer aux études scientifiques, sous prétexte d’apporter des réponses immédiates, au mépris de la raison, un rappel des origines de ce fléau dans le domaine de prédilection de Franc-Maçonnerie Magazine n’est pas inutile. 

Toute théorie du complot vise à identifier un coupable et à le charger de tous les maux, au nom d’une croyance, au mépris de toute analyse rationnelle et dans le but de l’éliminer. Dans l’Amérique puritaine, les sorcières de Salem étaient les victimes expiatoires. Deux siècles plus tard, l’Inquisition persécuta tous ceux qui refusaient de se soumettre à l’autorité de l’Église catholique. La franc-maçonnerie est dans la ligne de mire des complotistes depuis son apparition à l’époque des Lumières. Du temps des premières loges, fondées en terre

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
2,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° Magazine n83

Agenda

Le 03 Décembre 2021 de 19:00 à 21:00

La bataille de l'eau

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!