La sélection du n°83

Une passion alchimique - La Shoah. Au cœur de l’anéantissement La Belle histoire des cathédrales Les Cahiers de République universelle

Roman
Une passion alchimique
De Jean-Jacques Velly 
Éditions Dervy
280 pages – 22 €

« Je serai prospecteur d’or ! » s’exclame le jeune musicien Dino Cercamone, alors qu’il vient tout juste d’être mis à la porte. Et quoi de mieux que La Table d’émeraude pour accompagner cette quête, qui va rapidement prendre une tournure un peu folle, baladant le jeune musicien à travers les siècles. Pour le guider sur son chemin et la réalisation de son œuvre, il trouvera Séléna, aussi captivante qu’énigmatique. Reprenant les 12 versets de La Table d’émeraude, Jean-Jacques Velly, en filigrane de ce roman au rythme enlevé, nous met sur la piste du génial compositeur Manfred Kelkel (1929-1999). L’homme, nous dit l’auteur « a toujours eu le souci d’allier la compréhension de l’homme avec celle des phénomènes musicaux et de chercher en profondeur, en deçà de la musique et au-delà des notes les rapports intimes qui les unissent. » Il est l’auteur, en particulier, d’une œuvre, Tabula smaragdina directement inspirée de La Table d’émeraude et composée de 12 mandalas sonores, métaphore des processus alchimiques. Le lecteur appréciera les douze planches en couleurs de ces spectaculaires mandalas dans le dossier qui complète ce roman alliant profondeur et originalité. 

Essai
La Shoah. Au cœur de l’anéantissement 
De Olivier Lalieu
Éditions Tallandier
304 pages – 32 €

Des milliers de livres ont évoqué la Shoah ces dernières décennies, qu’il s’agisse d’études scientifiques, de souvenirs, d’albums de dessins ou de photos, de bandes dessinées aussi… Un de plus, alors que tout paraît connu, établi ? Certes, Mais le travail d’histoire et de mémoire reste nécessaire. Il prend ici une nouvelle force, car ce livre aborde des zones encore méconnues, au moins du public français, par le choix des thèmes et la participation à sa réalisation d’historiens étrangers, au même niveau que leurs collègues français. Surtout, peut-être, parce qu’il fait sortir des limbes des êtres humains qui ont été engloutis dans les tourmentes de l’Histoire, et les portraits abondent. Pas de pathos ici, même si l’émotion est toujours présente chez le lecteur, qui est happé par cette somme, dès les premières pages. L’écriture est volontairement sobre, presque clinique, pour décortiquer et présenter l’horreur. Les chapitres se succèdent, 7 au total : l’Allemagne sous Hitler ; la guerre ; l’organisation du génocide ; la mise à mort des Juifs d’Europe ; Auschwitz-Birkenau ; la passivité du monde et la résistance des Juifs ; les derniers jours. Il faut les lire jusqu’à la dernière ligne, pour comprendre par exemple comment la communauté juive allemande a été asphyxiée dès 1933, comment les démocraties occidentales ont abandonné les Juifs à leur sort dès avant la guerre, comment un tiers de la population juive mondiale a été assassiné par l’Allemagne nazie et ses complices, et il y en a eu, en France aussi. Quelques mots s’imposent, pour évoquer l’iconographie. Ce livre nous offre des pièces d’archives souvent inédites, qui toutes prennent une force inouïe : il ne s’agit pas ici de simples illustrations, mais de documents historiques partie prenante des textes. Au lecteur de s’en imprégner, de les décrypter. Toutes sont saisissantes. Une somme unique et indispensable. Denis Lefebvre

Essai
La Belle histoire des cathédrales 
De Alain Billard
Éditions De Boeck Supérieur
322 pages – 29,90 €

Somptueusement illustré par de nombreuses photos, peintures, reconstitutions en 3D, enluminures reprises de certains livres anciens, cet album nous offre un voyage dans le temps et dans l’espace, autour des cathédrales, des plus anciennes aux plus contemporaines. L’auteur nous raconte leur construction et financement, en n’oubliant pas les corps de métiers qui ont œuvré à leur réalisation. Les matériaux utilisés sont également présentés et commentés : bois, fer, sans oublier les marbres les plus spectaculaires, qu’ils soient vert, blanc, rouge ou rose, comme à Florence. La pierre est omniprésente, ainsi pour la cathédrale de Tours… en la regardant, on croirait presque de la dentelle. Certaines façades sont plus sobres, comme celle d’Arras, de facture néoclassique. Nombre d’entre elles ont subi les outrages du temps : Arras encore, ou Reims, détruites pendant la Première Guerre mondiale, reconstruites à l’identique, mais avec l’introduction du béton. D’autres ont souvent, plus simplement, mal vieillies, elles ont été restaurées… dans certaines des pages de cet album flotte l’ombre de Viollet-le-Duc. Qui dit cathédrales dit styles architecturaux en constante évolution au fil des siècles. L’auteur nous les décrypte, période après période, et ne néglige pas le XIXe siècle et ensuite. Pour le XIXe siècle, il nous emmène à Marseille, et à Londres où nous découvrons deux cathédrales de facture néo-byzantine. Le XXe siècle n’est pas oublié, avec les spectaculaires cathédrales de Brasilia et Tokyo… ces réalisations spectaculaires peuvent paraître folles, mais celles des siècles précédents l’étaient sans doute aussi ! En lisant cet album nous faisons de belles balades, et pas uniquement en France, sans quitter notre fauteuil. Denis Lefebvre

Les Cahiers de République universelle
Deux numéros de ces Cahiers ont été publiés à ce jour par République universelle, une loge d’études et de recherche du Grand Orient de France, constituée en 2019, réunie autour de Philippe Foussier, ancien grand-maître de cette obédience. Cette création s’est inscrite dans un moment particulier, « crucial » aux yeux des 40 fondateurs : « la période est troublée sur les plans idéologique, politique, social et économique. » La loge « a vocation à réunir des frères et des sœurs soucieux de réfléchir sur la dimension universaliste du projet maçonnique. » Dans sa charte initiale, on note qu’elle « s’attachera à favoriser une production intellectuelle qualitative et à assurer une communication consciencieuse de ses travaux. » Au vu des deux premiers Cahiers réalisés, de plus de 100 pages chacun, vendus au prix unitaire de 12 euros, le contrat est rempli, sans contestation possible !
Histoire et actualité sont présentes tout au long de ces pages, la première nourrissant la seconde, pour se tourner vers notre quotidien, mieux le comprendre et œuvrer pour l’avenir. Les développements proposés par les autrices et les auteurs sont d’une très grande richesse : on ne peut que s’en féliciter. Kant, Clemenceau, Paine, Jaurès et tant d’autres, y compris des contemporains, sont ici convoqués pour nous faire aimer la République, nous faire comprendre qu’il faut poursuivre le combat des Lumières, et partir à la reconquête de l’universalisme émancipateur. Deux publications à lire, crayon en main ! Denis Lefebvre

Pour en savoir plus, et pour tout contact : republiqueuniverselle.godf@gmail.com

 

Et aussi…
Severiano de Heredia
Élu de la République

Scénario : Antoine Ozanam
Dessin : Isabelle Dethan
Éditions : Passés/Composés

Le guide Maçonnique du compagnon
De Pascal Dumesnil
MdV Éditeur

Spinoza – Une vie
De Steven Nadler
H&O Biographie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° Magazine n83

Agenda

Le 03 Décembre 2021 de 19:00 à 21:00

La bataille de l'eau

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!