Philosophie

Faut-il souhaiter un monde sans frontières ?

Entre la frontière conçue comme un mur infranchissable interdisant le mélange des populations, chère à l’extrême droite nationaliste, et la réalité d’un monde sans frontières réduit à un immense marché qui fait fi des nations et de leurs lois sociales, la distance est de taille. Faut-il nécessairement choisir entre les deux cas de figure qu’oppose une telle alternative ? Rien n’est moins sûr. L’esprit critique, forme essentielle de la liberté du jugement, appelle en l’occurrence une mise à l’épreuve des fausses évidences et des caricatures, comme des alternatives simplistes et biaisées à des fins polémiques. 

Qu’est-ce qui sépare et divise les hommes au point de leur donner parfois le sentiment d’être confinés dans un lieu, une situation indépassable, une condition subie sans appel ? La question est cruciale. Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au-delà... Pascal ironisait sur les lignes de démarcation qui assujettissent les hommes à des normes relatives. On s’organise dans des cadres qui deviennent familiers, jusqu’à ne plus en percevoir le caractère particulier. L’habitude est une seconde nature. À rebours de cet enfermement, il faut pourtant délivre

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
2,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°58

Agenda

Le 14 Octobre 2017 - 10:30

Salon lyonnais du livre maçonnique

Du 18 novembre 2017 - 09:00
au 19 novembre 2017 - 18:00

15e Salon Maçonnique du Livre de Paris

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!