Sélection littéraire

Les livres que nous vous recommandons

Essai

Les outils et leurs symboles, De Jean-François Blondel

Editions Jean-Cyrille Godefroy, 190 pages – 20 €

Jean-François Blondel, spécialiste du Compagnonnage nous propose dans cet ouvrage un fabuleux voyage dans le temps à la découverte de l’outil et de sa symbolique. Faucille, balance, sablier, équerre, compas existent depuis des temps immémoriaux. Lié au sacré (les architectes bâtissent des temples, demeures des dieux, le forgeron en maîtrisant le feu se place à l’égal des dieux), puis revêtant un caractère mystique, l’outil ne sera jamais considéré comme un vil objet. Au Moyen Âge, on le verra associé au métier. « Dans la condition traditionnelle, pour l’homme, le métier est considéré comme une expansion de sa propre nature et peut servir de base à une initiation ayant pour but d’éveiller les possibilités latentes de tout être humain ; elles se révèleront par la pratique du  métier qui ne sera plus un asservissement, mais une réalisation de l’être, un épanouissement. » Dans ce lointain passé, nous explique Jean-François Blondel, l’ouvrier aimait ses outils, il les décorait. Lié à la pensée, l’outil en transformant la matière permet de se transformer soi-même. Dans ce processus, l’équerre et le compas, symboles du savoir des bâtisseurs de cathédrale, tiennent une place de choix. Mais quid de la place de l’outil, dans nos sociétés modernes ? Avons-nous créé de nouveaux outils porteurs de valeurs ? Un ouvrage passionnant avec de très belles illustrations.

__________

Recueil

Anthologie maçonnique, La conspiration de la tolérance, De Raphaël Aurillac — Kleiô

Editions Dervy, 615 pages – 25 €

« On a accusé la franc-maçonnerie de je ne sais quelles clandestines et mauvaises conspirations. Je lui en connais une dont je la loue sans réserve. C’est au milieu des aigreurs ou des violences du fanatisme, la conspiration de la tolérance. » Cette citation d’Émile Littré initié à la loge la Clémente Amitié, et auteur du célèbre dictionnaire qui porte son nom résume à elle seule l’esprit de cette anthologie. Il y règne un souffle de liberté. Et pour cause, on y trouve Victor Schœlcher, le père de l’abolition de l’esclavage, Churchill, ardent combattant du nazisme durant la Seconde Guerre mondiale, Camille Desmoulins, le révolutionnaire, l’écrivain russe Tolstoï, mais aussi Hugo Pratt, Oscar Wilde, Lafayette, Gambetta, et tant d’autres. Pour l’auteur, nulle intention ici de présenter la franc-maçonnerie comme propriétaire du génie de ses membres illustres, elle est plutôt de montrer comment leurs œuvres ont nourri la pensée maçonnique. On se régale à la lecture de l’Ode à la joie du poète allemand Schiller, on frémit devant le Discours au peuple de Marat, on ne peut s’empêcher d’avoir un sourire amusé devant la caustique Théologie portative du baron d’Holbach. À lire et relire sans modération.

__________

Essai

Einstein avait raison, il faut réduire le temps de travail, De Pierre Larrouturou et Dominique Méda

Éditions de l’atelier, 96 pages – 14 €

Avec 3,52 millions de personnes inscrites à Pôle emploi, et une « loi travail » qui n’a pas fini de faire grincer des dents, l’économiste Pierre Larrouturou et la philosophe et sociologue Dominique Méda sortent un livre-choc dans lequel ils prônent la semaine de 32 heures. Une position clairement à rebours du crédo avancé par les gouvernements de gauche comme de droite : la croissance par la compétitivité. Pour Dominique Méda, la réduction du temps de travail est un sujet extrêmement idéologique : largement décrié, le passage aux 35 h a pourtant été l’une des politiques d’emploi les moins coûteuses et les plus génératrices d’emploi (2 millions entre 1997 et 2002). Mais aujourd’hui, il semble que certains dirigeants aient renoncé au progrès social en acceptant un partage du travail et des revenus imposés par le marché. Pierre Larrouturou et Dominique Méda, avec force documents avancent des pistes audacieuses et démontrent le bénéfice du passage aux 32 heures sur les créations d’emploi sans coût supplémentaire pour les entreprises. Une réflexion pertinente sur un sujet crucial, pour oser changer de modèle.

__________

et aussi...

Demander la clé au café des initiés, De Jean-Marc Petillot

Cépaduès – Editions de Midi

---

L’initiation des femmes de l’Antiquité à la Franc-Maçonnerie

MdV éditeur

---

Oswald Wirth, le père de la littérature maçonnique moderne

Chroniques d’histoire maçonnique,  Revue de l’Institut d’Etudes et de Recherches Maçonniques

Conform édition

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° N51

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!