Société

Féminisme et laïcité Approche comparée : France et Israël

On souligne rarement le rôle émancipateur de la laïcité concernant les femmes. Pourtant, le fait d’affranchir la loi civile de la foi religieuse conduit à désacraliser la domination patriarcale, à rebours des trois monothéismes trop souvent solidaires des préjugés sexistes. Nous le montrerons en mettant en regard les sources religieuses et les faits sociohistoriques de deux pays. La France, avec la séparation des Églises et de l’État, mais présentant des failles dans l’application de la laïcité, et Israël, supposé État laïque sans religion d’État, mais où les tribunaux religieux exercent de nombreuses prérogatives dans la vie quotidienne, notamment au détriment de l’égalité des sexes.

 

Le patriarcat est justifié par les trois monothéismes. L’inégalité entre les hommes et les femmes figure dans les textes sacrés, reflets des préjugés d’une époque révolue. En témoignent ces extraits qui parfois inspirent encore la loi civile en consacrant la domination masculine. 
Dans le judaïsme l’Ancien Testament énonce ceci : « Iahvé Élohim dit à la femme : (...) c’est dans la souffrance que tu enfanteras des fils. Ton élan sera vers ton mari et lui te dominera » . Dans sa prière matinale, le juif orthodoxe remercie Dieu « de ne pas l’avoi

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
1,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°68

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!