Société

La République : une religion civile hantée par le catholicisme

La question de la déchéance de nationalité pour les doubles nationaux a remis au goût du jour le concept ambigu d’identité nationale. Que signifie être français aujourd’hui ? Après avoir longtemps été liée à la catholicité, l’identité française a voulu se confondre avec les valeurs de la république et la laïcité. Mais l’universalité de ces valeurs est battue en brèche par ceux qui voudraient faire de l’identité nationale le dogme d’une religion civile.

 

Dans son œuvre magistrale intitulée Identité de la France, l’historien Fernand Braudel, analysait les raisons qui font que la France est si diverse, avec ses pays de la tuile plate ou de la tuile romaine, ceux de l’huile et celui du beurre. Mais pour l’historien c’est l’unité politique de la France, son centralisme, son jacobinisme qui caractérisent vraiment son identité. Bref la France n’existerait pas sans Paris. « Le premier point important, décisif, c’est l’unité de la France. (…) la France, ce sont des France différentes qui ont été cousue

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
2,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° Magazine n°46

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!