Société

Les antimaçons de plume

NGH Presse

L’antimaçonnisme sous la IIIe République est bien connu, de l’Affaire Dreyfus au 6 février 1934, en passant par l’affaire des fiches. Pour mieux le comprendre, au-delà de ces affaires, nous avons choisi une autre approche, au plus près des Français, Parisiens ou provinciaux. Comment leur faire partager, eux qui sont censés vivre sous le « joug » des loges, ce combat contre « la bête immonde », le « Temple de Satan » ? Comment dénoncer au mieux le « complot judéo-maçonnique », l’immoralité des francs-maçons ? Le rôle de la presse, nationale et provinciale, est alors déterminant. Une plongée dans ces écrits au quotidien offre une nouvelle approche de l’antimaçonnisme.

Dans cette période la presse écrite joue un rôle déterminant, elle est « le » vecteur de transmission des informations, et les antimaçons savent l’utiliser, à différents niveaux, avec des méthodes bien précises. On le mesure à la lecture du « Programme d’études antimaçonniques » publié en 1910 par France chrétienne, organe du Comité antimaçonnique de France. Un point concerne l’utilisation nécessaire de la presse dans la lutte contre la franc-maçonnerie : « presse périodique, religieuse et politique ; bulletins paroissiaux, revues, journaux cat

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
2,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° Magazine n86

Agenda

Le 29 Juin 2024 de 09:00 à 19:00

Estivales maçonniques en pays de Luchon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!