Société

Les auteurs initiés qui n’ont pas écrit sur la franc-maçonnerie

La catégorie des écrivains francs-maçons qui soit par discrétion, soit pas indifférence n’ont pas parlé de la franc-maçonnerie est plus fournie que la précédente. Ce qui montre que si les francs-maçons ont la charge de répandre la Lumière, cette exigence peut passer par l’exemple plutôt que par l’extériorisation.

Charles Louis de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu (1689-1755) n’est pas un littérateur, mais un penseur politique. Premier franc-maçon français attesté, il avait été initié à Londres le 12 mai 1730 à la loge londonienne HornLe cor .Montesquieu n’a pas écrit une ligne sur la franc-maçonnerie. On sait cependant qu’il maçonna la majeure partie de sa vie comme le montrent les admonestations que lui adressa le Cardinal de Fleury, ministre d’État sous Louis XV.

Sans doute Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803) fut-il un maçon sincère et

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
2,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°63

Agenda

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!