Société

Les aventuriers du ciel

Le Petit Prince, qui a donné son nom à une loge maçonnique, représenté sur les murs de Séoul en Corée du Sud. r4rwr/Shutterstock.com

Certains maçons s’élèvent par les travaux de leur pensée, d’autres s’élèvent par leur action, à la conquête du ciel. Leur devise aurait pu être « Toujours plus haut, toujours plus loin ». Rien de plus maçonnique… Nombre d’entre eux n’ont pas franchi la rampe de l’Histoire, voire y ont laissé leur vie. Le sort est souvent dur pour ceux qui veulent s’élever ! Ils méritent pourtant de sortir des oubliettes mémorielles.

Il faut forcément un début à tout. Faute de pouvoir attester qu’Icare et Léonard de Vinci étaient francs-maçons, le XVIIIe siècle s’impose, autour de trois initiés : Joseph et Étienne de Montgolfier, aussi frères de sang, et Jean-François Pilâtre de Rozier.

Dans les airs…
Les frères Montgolfier sont issus d’une famille de papetiers dans le Vivarais, cette industrie leur a permis de laisser un nom dans l’Histoire. Très tôt, Joseph rêve d’espace, imagine de créer une machine volante. Le déclic se produit quand il s’aperçoit qu’une chemise mi

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
2,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° Magazine N93

Agenda

Le 29 Juin 2024 de 09:00 à 19:00

Estivales maçonniques en pays de Luchon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!