Société

Militaires et francs-maçons Les liaisons dangereuses

Entre l’armée et la franc-maçonnerie, c’est une vieille histoire. Aussi vieille que la franc-maçonnerie tant il existe de points de passages symboliques entre les deux. Mais si être militaire et franc-maçon allait de soi dans les siècles passés, il n’en est plus de même aujourd’hui tant la pratique de l’Art royal demeure suspecte dans un corps dont la haute hiérarchie demeure liée à la frange la plus conservatrice du catholicisme. Pourtant des militaires francs-maçons il en existe. Et nous en avons rencontrés. Plus discrets que partout ailleurs ils ont à cœur de renforcer les liens entre la nation et son armée face notamment à la menace terroriste.

C’était le 3 décembre 2016 en l’hôtel du Grand Orient de France. Le temple Arthur Groussier refusait du monde, tant les frères et les sœurs étaient nombreux à vouloir assister au colloque « La franc-maçonnerie face à la menace de l’islamisme radical » en présence du Grand Maître du GODF Christophe Habas. Organisé par la loge Prospective maçonnique dont le vénérable est lieutenant-colonel de réserve, ce colloque avait pour cheville ouvrière l’Association Défense et République — ADER – autrement dit la fraternelle des personnels de défense

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
2,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°60

Agenda

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!