Société

Oswald Wirth L’éloquence des symboles

Gravure de Oudot. Photo Ronan Loaëc, Musée de la franc-maçonnerie

Cet article n’entend pas offrir une biographie exhaustive d’Oswald Wirth… Mission impossible au regard de sa (longue) vie et de ses multiples activités, dans des domaines très différents. Tout au plus s’agit-il ici d’apporter certains éclairages sur cette personnalité qui reste aujourd’hui encore étonnante, méconnue, et de tenter comprendre ce qui l’animait et de saisir son apport à la franc-maçonnerie.

Il naît le 5 août 1860 en Suisse dans une famille française. Son père, libre-penseur et républicain dans l’âme, avait été contraint à l’exil dans ce pays. Sa mère, elle, était catholique pratiquante. Il a plusieurs frères et sœurs. De la fratrie, on retient surtout sa sœur Fernande, née en 1875, qui l’a accompagné jusqu’à son décès.
Ses études il les mène successivement dans une école protestante, puis chez les Bénédictins, enfin dans une institution du secondaire supérieur gérée par des prêtres dominicains. Il séjourne quelques années

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
2,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° Magazine N°96

Agenda

Le 29 Juin 2024 de 09:00 à 19:00

Estivales maçonniques en pays de Luchon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!