Société

Réussir sa vie ou réussir dans la vie ? Ombres et lumières du vécu maçonnique

L’initiation marque en principe une césure, une coupure entre vie profane et vie maçonnique que résume symboliquement l’engagement de laisser « ses métaux » à la porte du temple. Mais cet engagement est diversement interprété par certains frères et sœurs qui ont parfois du mal à distinguer la différence entre réussir sa vie et réussir dans la vie.

La scène se passe dans une loge parisienne du Grand Orient de France au début des années 2000. En fin de tenue, le vénérable qui intervient « dans l’intérêt de la loge ou de la franc-maçonnerie » chausse ses lunettes, déplie un papier et lit d’une voix grave une lettre de démission. Celle par laquelle un frère compagnon, initié depuis moins de deux ans, annonce sa décision de quitter la franc-maçonnerie. Et sa lettre n’a rien de fraternel. Déplorant le « niveau intellectuel indigent » des frères et leur « réflexion au ras des pâquerettes », le

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
2,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n70

Agenda

Le 18 Octobre 2019 - 19:00

Gala de bienfaisance de la GLTSO

Du 19 Octobre 2019 - 09:00
au 20 Octobre 2019 - 18:00

2e salon du livre maçonnique de Nantes

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!