Tradition

Enquêtes, vous avez dit enquêtes ?

Pas d’inquiétude, il ne s’agit pas d’enquête policière, pas plus que de « profiler » ! Si le mot semble un peu fort, il l’est tout de même moins qu’au XIXe siècle, où il était question de « commission permanente » ou de « commissaire spécial ». 

 

Tout évolue, la franc-maçonnerie aussi. À ses débuts il n’y avait pas de femme, aujourd’hui, il existe des obédiences féminines et des obédiences mixtes, de nouvelles obédiences et de ce fait des rites différents. Les demandes étant plus nombreuses, il est nécessaire de sonder la véritable motivation du candidat. Il faut donc se rendre compte de la sincérité de la démarche, déterminer ce que recherche ce profane : Des amis ? Un réseau professionnel ? Une carte de visite ? Un cercle tels les clubs ? Tromper une solitude ? Le postulant a généralement un

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
1,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°69

Agenda

Du 16 novembre 2019 - 09:00
au 17 novembre 2019 - 18:00

17e salon maçonnique du livre de Paris

Du 30 novembre 2019 - 09:00
au 01 Décembre 2019 - 19:00

6e salon maçonnique de Toulouse

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!