Tradition

La République ou le sens du bien commun

Nous vivons des temps difficiles, voire tragiques, où l’humanité semble perdre de vue ses repères, et guettée par un doute ravageur sur le sens de son devenir. Des fanatismes mortifères, que l’on croyait pourtant révolus, sont réapparus. En réaction, le désarroi et la peur favorisent une idéologie d’exclusion, de quête d’un bouc émissaire, de fragmentation de l’humanité en communautés mutuellement exclusives. La thèse du prétendu « choc des civilisations » fatalise ce processus. Bref, la République est menacée au point qu’on peut se demander si elle a encore un avenir. 

 

Qu’est-ce que la République ? La res publica, en latin, c’est la chose publique, commune à tous, à distinguer de la res privata, la chose privée, propre aux individus ou aux groupements particuliers qu’il forment par la mise en commun d’orientations spirituelles et de choix qui leur sont propres. L’idéal républicain est aujourd’hui menacé par des dérives communautaristes qui lui opposent l’entre-soi de populations souvent démunies, et qui tendent à se crisper sur des normes religieuses rétrogrades. Sa dimension laïque, levier d’intégration par l

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
2,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°56

Agenda

Le 14 Octobre 2017 - 10:30

Salon lyonnais du livre maçonnique

Du 18 novembre 2017 - 09:00
au 19 novembre 2017 - 18:00

15e Salon Maçonnique du Livre de Paris

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!