Tradition

Le coffret maçonnique du dauphin

Ce magnifique coffret d’époque Louis XV, gainé de cuir rouge brun, avec une ornementation dorée au fer à décor de dentelle du Louvre et de symboles maçonniques est certainement l’une des plus belles pièces du Musée de la franc-maçonnerie. Mais, au-delà de ses qualités esthétiques, son étude et son attribution au dauphin sont aussi riches d’enseignements pour l’histoire de la franc-maçonnerie française du Siècle des Lumières, un cas d’école en quelque sorte.

 

Une fois admiré l’aspect général de cette pièce étonnante dont émanent tout le raffinement et le savoir-faire des arts décoratifs du XVIIIe siècle, le regard est bien sûr attiré par les armoiries qui ornent le couvercle du coffret. L’une affiche ostensiblement des symboles maçonniques. Dans l’autre, même un observateur assez étranger aux subtilités de l’héraldique reconnaît le blason du dauphin, ce fils aîné du roi de France destiné à lui succéder sur le trône. Compte tenu de la datation de la pièce, le dauphin ne peut être ici que Louis-Ferd

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
1,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°66

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!